Notre histoire

Debasc et la haute couture

Dans les années 70, Denise Debasc entreprend des études de haute couture à Paris. Son premier atelier est localisé sur la rue du Faubourg Saint-Martin, mais ayant besoin de l’agrandir, elle le déménage peu après rue Réaumur.

A la fin des années 80, le sur-mesure et les commandes spéciales s’accentuent, elle emploie jusqu'à 100 ouvriers et ouvre sa boutique sur les Champs-Elysées pour y exposer et vendre ses plus belles créations.

C’est à la fin des années 90 qu’elle prend sa retraite, éteignant derrière elle le nom d’une grande maison.

Renouveau

En 2018, sa petite fille adoptive qui avait entrepris les mêmes études qu’elle à Paris, décide de faire renaître le nom DEBASC. Cependant c’est vers l’accessoire que son intérêt se tourne et elle prend pour parti de sacraliser la maroquinerie en la pensant comme un bijou du quotidien.

Par cette renaissance, elle fait de DEBASC une maison de contrastes et d’innovation, et remet en question les étapes de fabrication des accessoires les plus simples, en imaginant des collections sobres, atteignant le juste équilibre entre pureté et singularité.

Un choix audacieux

Elle revisite la maroquinerie en alliant cuirs et métaux précieux pour n’en faire qu’un seul corps.

Forte de ce choix audacieux, la Maison DEBASC propose des produits unisexe. Une évocation progressiste de la maroquinerie qui s'unit aux attentes des plus férus de modernité mais aussi d’intemporalité.

Voir la collection

Fabrication 100% française

Parce que la renommée du savoir-faire artisanal Français n’a pas de frontières, et que le fait-main reste un gage de qualité, Debasc distribue des pièces faites à la main et dont chaque étape de fabrication est exclusivement réalisée en France.

L’approvisionnement des cuirs se fait également auprès de tanneries françaises garantissant un processus de traitements irréprochable.